Refaire une toiture dans les normes

refaire une toiture soi-même

Quelles sont les étapes pour faire la toiture de la maison?

Nous voulons refaire la toiture de notre maison. De quelle façon nous y prendre? Quelles sont toutes les possibilités? Que devons-nous prévoir pour une telle rénovation?

Attention, la toiture d'une maison obéit à des prescriptions locales d'urbanisme. C'est pourquoi, avant de définir votre toiture, vous devrez consulter le plan local d'urbanisme (PLU). C'est lui qui va déterminer la forme de la toiture, son degré d'inclinaison, le matériau que vous pourrez utiliser et les groupes de teintes autorisées dans la zone de votre résidence. En rénovation, tout changement effectué sur la toiture de la maison (aspect ou matériau) requiert un permis de construire

Vous devrez donc, dans un premier temps, vous renseigner auprès des services de l'urbanisme ou de l'architecture de votre mairie afin de connaître toutes ces contraintes locales. Quant aux ouvertures de toit (oeils-de-boeuf, fenêtre de toit, tuile de verre), elles doivent faire l'objet d'une déclaration de travaux.

Après, pour couvrir une maison, les matériaux sont nombreux. Certains sont plus répandus que d'autres. C'est le cas, en France, de la tuile en terre cuite. Ses formes nombreuses lui permettent de s'adapter à tous les endroits. Plate et à emboîtement, elle convient à toutes les régions. Canal, elle est exclusivement réservée au sud de la France. À glissement, c'est au nord qu'on la trouve. D'autres ne sont utilisées que dans des régions bien spécifiques, c'est le cas de l'ardoise véritable. Ses régions de prédilection, ce sont l'Anjou, la Mayenne, la Bretagne, les Pyrénées, les Ardennes et la Normandie.

Et puis, il reste tous les autres matériaux, certains utilisés depuis fort longtemps sur les toitures des maisons. Les lauzes, par exemple, qui ne sont rien d'autre que des pierres plates massives issues de roches naturelles (schiste, lave, calcaire), et que l'on rencontre dans le Massif Central, les Alpes, en Bretagne et en Corse aussi. Le chaumeensuite, de la paille de blé ou de seigle, remplacée de nos jours par le roseau ou le jonc, que l'on utilise encore en Normandie, en Bretagne, en Charente et en Camargue. Les bardeaux de bois aussi, des plaques de châtaignier ou de mélèze, rectangulaires ou en écailles qui recouvrent certains toits alpins. Les bardeaux d'asphalte enfin, des panneaux légers découpés qui imitent soit l'ardoise, soit la tuile, et que l'on peut utiliser en toutes régions. Comme vous pouvez le constater, les possibilités sont nombreuses!

Comment refaire sa toiture ?

Après combien de temps devrions-nous refaire la toiture? Comment procéder pour refaire toute sa toiture soi-même, sans devoir engager un entrepreneur privé, ce qui peut coûter parfois très cher?

Si votre toiture n'a pas été refaite depuis une quinzaine d'années, il serait sage de procéder à son inspection. Si vous voyez que les bardeaux gondolent, frisent ou tendent à s'effriter, il est temps d'y voir.

Vous songez à refaire votre toiture vous-même? Il faut avant tout souligner que cela exige certaines compétences. Si vous n'avez aucune notion dans ce domaine, je vous déconseille d'entreprendre un tel travail. Rien ne remplace un spécialiste en la matière. Par contre, si vous êtes du genre bricoleur et n'avez pas peur du travail, voici la marche à suivre.

Vous devez commencer par arracher les vieux bardeaux. Servez-vous d'une pelle carrée. Elle arrachera plusieurs clous en même temps. Il faudra ensuite bien vérifier qu'il ne reste aucun clou et bien vérifier également le contreplaqué. Au besoin, ajoutez une nouvelle couche par-dessus l'ancienne. Vous installerez alors la membrane de protection que vous aurez choisie.

Pour l'installation du lamier métallique, du papier-feutre, des tôles et du bardeau, vous pouvez vous rendre notre section maison/habitation. Toutes les étapes y sont très bien décrites et vous y trouverez plusieurs conseils. Allez, au travail!